Assurance camion benne, engin, remorque

arca assurance poids lourd

Vous êtes propriétaire d’un poids lourd utilisé dans le cadre d’une activité de travaux publics ou de chantier ?

Vous êtes le propriétaire d’un engin de chantier ou de manutention (chariot, tractopelle, bulldozer) dont le PTAC est > 3,5 t ?

Vous êtes propriétaire d’un poids lourd dont la carrosserie est spécifique (camion benne, camion de pompage, camion toupie, camion chevaux, camping-car, etc.) et donc coûteuse à l’achat ?

Ces véhicules sont vos outils de travail, indispensables à votre activité ?

Il vous faut donc être bien assuré en cas de coup dur !

ARCA Transports assurance poids lourd met à votre disposition son expertise sur le sujet.

Étape 1 : identifier les risques
Étape 2 : bien les assurer
Étape 3 : adapter une couverture d’assurance sur-mesure

Il faut tout d’abord définir l’usage du véhicule :

  • Transport public de marchandises à titre onéreux ;
  • Usage professionnel autre (indiquer l’activité exacte) ;
  • Usage privé exclusivement.

Puis référencer les caractéristiques techniques du véhicule et de ses équipements et aménagements
Notion de PTAC et PTRA

  • Camion porteur : se caractérise par son PTC (poids total en charge) qui sera compris entre 3,5 et 32 t, et/ou son PTRA (poids total roulant autorisé) qui sera au maximum de 40 t (normes communes) ;
  • Tracteur routier (Normes communes : PTC : 19 t / PTRA : 44 t) ;
  • Remorque ou semi-remorque (normes communes : 2 ou 3 essieux et un PTC de 3,5 à 34 t) ;
  • Engin (chantier ou manutention) : se caractérise par son PTC.

Exemple d’équipement :

  • Hayon,
  • Ampirol,
  • Grue,
  • Équipement de levage embarqué (chariot ou transpalette)
  • Groupe frigorifique,
  • Système hydraulique spécifique (calage du verre)
  • Toupie béton

Comment souscrire une assurance engin TP ?

Indiquez le mode de financement lors de son acquisition :

  • Achat au comptant ;
  • Crédit classique ;
  • Location avec option d’achat ;
  • Location financière ;
  • Le mode de financement peut influencer sur le choix des garanties (ex : perte financière) ;
  • Il faudra différencier le financement du véhicule (châssis), de l’ensemble des équipements.

Quelles garanties peuvent être souscrites ?
Garanties de base :

  • Responsabilité civile circulation et protection juridique (minimum obligatoire) ;
  • Bris de glace, avec ou sans franchise ;
  • Garanties dommages aux véhicules ;
  • Incendie, vol et explosion ;
  • Dommages tous accidents, y compris force de la nature et vandalisme.

Le tarif de ces garanties peut être calculé un plafond d’indemnisation fixé par le client.
Ces garanties sont également assorties d’une franchise, soit variable en un pourcentage de la valeur (2 %), soit fixe (800 €, 1.600 €, 3.000 €).

Extensions possibles :

  • Perte financière pour véhicule en leasing, LLD ou location ;
  • Bris de machine, pour couvrir notamment les équipements durant leur utilisation ;
  • Immobilisation : forfait journalier, avec franchise de 2 jours ;
  • Levage/remorquage suite à accident, avec plafonds possibles de 1 500 €, 3 000 € ou 5 000 €.

Options d’Assistance :

  • Assistance à l’équipage ;
  • Assistance technique au véhicule, avec ou sans franchise kilométrique de 50 km.

Autres garanties :

  • Responsabilité contractuelle du transporteur (marchandises transportées) ;
  • Responsabilité civile professionnelle.